Portrait économique fédéral : Un exercice décevant selon le Bloc Québécois

Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec, le 10 juillet 2020 — Le porte-parole du Bloc Québécois en matière de Finances, Gabriel Ste-Marie, Mme Sylvie Bérubé, députée d’Abitibi–Baie-James–Nunavik–Eeyou et M. Sébastien Lemire, député d’Abitibi-Témiscamingue déplorent que le gouvernement ne profite pas du portrait économique pour apporter les modifications nécessaires aux différents programmes d’aide pour soutenir les secteurs économiques qui vivront des difficultés dans les mois à venir.

Le Bloc Québécois avait plusieurs demandes en lien avec cette mise à jour. D’abord, le fédéral doit transférer le 14 G$ aux provinces sans condition : « Avec les coûts en santé qui ont explosé, la facture pour Québec et les provinces est très salée. Le 14 milliards ne couvrira qu’une partie de ces nouveaux coûts. Les conditions imposées ne servent à rien sinon à centraliser davantage le pouvoir du fédéral en minant celui des provinces », soutient Gabriel Ste-Marie.

Ensuite, Ottawa doit modifier la Prestation canadienne d’urgence pour y inclure un incitatif à l’emploi. Le Bloc Québécois propose depuis des mois de prendre l’exemple de l’assurance-emploi. Le prestataire pourrait conserver 50 sous pour chaque dollar gagné au-dessus du 1000 $. Au moment où les commerces rouvrent, le gouvernement doit changer son message et il est plus que temps de modifier la prestation.

Finalement, la subvention salariale doit être étendue aux secteurs saisonniers comme le tourisme et la culture : « La solution est simple : verser la subvention sur la base des salaires de l’an dernier plutôt que ceux du mois de février, alors que les entreprises saisonnières étaient fermées », ajoute Sébastien Lemire. Il souligne également que le gouvernement reconnait que son programme d’aide aux loyers est un échec puisque seulement 29 000 demandes ont été faites pour l’ensemble du Canada.

« N’oublions pas que ce déficit comprend le profilage de certains partis qui ont profité de la SSUC (Subvention salariale d’urgence canadienne). Le gouvernement excelle par ce déficit historique malgré nos demandes de modifier la PCU pour inclure des incitatifs et apporter des programmes d’aide pour soutenir le secteur économique, mentionne Mme Bérubé ».

Incompréhension et déception face à Air Canada

Val-d’Or, le 02 juillet 2020 Madame Sylvie Bérubé, députée d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou est déçu et dans l’incompréhension face à l’annonce d’Air Canada sur la suspension des vols vers Val-d’Or et la liaison entre Rouyn et Val-d’Or. Cette annonce, survenue le 26 mai dernier de l’interruption de vols, nous frappe de plein fouet.  

« Quelle déception d’apprendre par les médias cette décision définitive de la part du transporteur. Nous demeurons dans l’interrogation. Pourquoi, les élus n’ont pas été consulté afin d’élaborer des solutions et de discuter de la situation ?? a mentionné Mme Bérubé.  

Mme Bérubé demandera une rencontre avec le ministre Garneau, afin de faire valoir l’impact pour la circonscription. Plusieurs enjeux ont été bafouillés avant de prendre une décision aussi majeure pour une région éloignée, mentionne Sylvie Bérubé, députée fédérale d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou.  

Heureusement, nous avons un transporteur local, Air Creebec, qui est demeurer fidèle à sa région. Ils ont modulé leurs vols selon la situation afin de répondre aux besoins de la région. « Il ne faudrait pas se surprendre que la région se mobilise et développe des vols avec ce transporteur. La région doit se réinventer, alors nous travaillerons avec tous les élus pour trouver les moyens d’offrir des transports aériens entre Val-d’Or et Montréal » a cité Mme Bérubé.   

Bilan en Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec : Sylvie Bérubé et Sébastien Lemire heureux de le leur première session parlementaire

Abitibi-Témiscamingue, Nord-du-Québec, 23 juin 2020 – Au terme d’une session parlementaire historique
marquée par la COVID-19 et le mouvement Wet’suwet’en, les députés Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou et
d’Abitibi-Témiscamingue, Sylvie Bérubé et Sébastien Lemire, se disent fiers des actions portées et des défis
relevés.


Pour Sylvie Bérubé, porte-parole du Bloc québécois en matière d’affaires autochtones et vice-présidente du
comité des affaires autochtones et du Nord, ce fut une session parlementaire mouvementée. « Depuis le 21
octobre, j’ai présenté une motion au comité des affaires autochtones et du Nord pour élucider le conflit des
Wet’suwet’en avec les ministres. En février, j’ai déposé un projet de loi soit la C-223 Loi modifiant la Loi sur la
citoyenneté (connaissance suffisante de la langue française au Québec). Toujours, en étant présente dans ma
circonscription avec les crises que nous connaissons. En plus d’avoir eu à relever les défis qui venaient avec la
situation de pandémie, j’ai initié l’organisation d’une fête nationale diffusée simultanément à travers les
télévisions communautaires du territoire et également sur Internet. Cette fête se veut une manière d’offrir aux
citoyens de nos circonscriptions d’Abitibi-Témiscamingue et Nord du Québec de célébrer et de reconnaître
nos talents d’ici, même dans un contexte où les rassemblements sont plus difficiles.


De son côté, Sébastien Lemire est particulièrement fier de son premier bilan de session comme député
régional et comme parlementaire. « Avec mon équipe, nous avons été d’une proactivité sans précédent,
particulièrement en ce qui a trait à l’ensemble de nos démarches pour rapatrier et soutenir quelques 300
Témiscabitibiens et leur famille, à rentrer chez eux. Nous avons offert une écoute et un suivi en tout temps sur
diverses plateformes pour accompagner citoyens, organismes et entrepreneurs inquiets à travers les défis de
la COVID-19 et la confusion des mesures d’aides gouvernementales, jouant ainsi le rôle de Services Canada qui
a fermé ses bureaux durant la crise. Aussi, nous avons assuré une présence active sur différents comités de
vigie, porté la voix de plusieurs organismes communautaires et culturels et pris les devants pour recueillir les
perspectives de relance de la part de la population. J’ai également été co-initiateur de la campagne RouynNoranda unie pendant la pandémie ».


Du côté parlementaire, je suis fier de m’être adressé plusieurs fois à la Chambre pour défendre le
développement régional et les intérêts de nos producteurs agricoles. Par mes fonctions de vice-président du
comité permanent de l’Industrie, des sciences et de la technologie et par de nombreux échanges faits avec des
ministres sur des enjeux clés, j’ai contribué aux débats sur l’importance de l’accès à l’Internet et au réseau
cellulaire, revendiqué du support pour les entrepreneurs et organismes via le réseau des SADC, crée un caucus
économique au Bloc québécois et je travaille à ce que soit maintenu une desserte aérienne fréquente et
sécuritaire pour la région. Et tout ça, ce n’est qu’un début ! » s’est exprimé avec enthousiasme le déput
d’Abitibi-Témiscamingue Sébastien Lemire, porte-parole du Bloc Québécois responsable du développement
économique et régional, de l’entrepreneuriat et de l’industrie.

Une fête nationale typiquement régionale diffusée sur tout l’Abitibi-Témiscamingue et le Nord-du-Québec simultanément

Abitibi-Témiscamingue et Nord-du-Québec, le 17 juin 2020 – Pour remédier aux contraintes actuelles qui limitent les grands rassemblements et les manières de célébrer, Sylvie Bérubé et Sébastien Lemire, députés fédéraux du Bloc Québécois ainsi que Émilise Lessard-Therrien, députée provinciale de Québec Solidaire, se sont alliés afin d’offrir aux citoyens un spectacle québécois régional télévisé et en diffusion sur Facebook.  

C’est grâce à la précieuse collaboration de TVC9, TVC7, TV Témis et TVCTK, les télévisions communautaires de la région, que le défi de produire un spectacle virtuel haut en couleur avec des artistes bien de chez nous, a été relevé. Afin de célébrer d’abord notre solidarité, mais aussi notre fierté d’être québécois, plusieurs artistes ont été réunis : le conteur Guillaume Beaulieu et les artistes musicaux Rang 8, Marionnettes pointues, Mélissa Pash, Dylan Perron, Fabien Demers et Les Sentinelles du Nord.  

C’est donc une invitation pour découvrir, redécouvrir et festoyer avec des artistes d’ici le 23 juin 2020 dès 18 h (en rediffusion le 24 juin 2020 dès 20 h).  

Les trois députés : Sylvie Bérubé, Émilise Lessard-Therrien et Sébastien Lemire sont heureux de célébrer la Fête nationale du Québec avec vous, et ce, malgré la distanciation sociale. «Affichons notre fierté d’être québécois et québécoises », ont mentionné les trois députés.    

Bonne Fête nationale du Québec !!  

Pourquoi cette fermeture d’Air Canada en Abitibi-Témiscamingue ??

Val-d’Or, le 26 mai 2020 Madame Sylvie Bérubé, députée d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou est inquiète de cette annonce, la semaine dernière, d’Air Canada sur la suspension des vols jusqu’en septembre prochain pour la région.  

« Je me questionne à savoir si Air Canada a fait la demande financière dont elle pourrait se prévaloir afin de l’aider dans la diminution du nombre de passager pour faire suite au COVID-19 pour la période estivale. Est-ce qu’il y a possibilité de revoir les heures de vols au lieu de couper totalement tous les vols ? Est-ce que des scénarios ont été étudiés avant d’annoncer la suspension jusqu’en septembre ? Pourquoi une entreprise comme Air Creebec trouve important de desservir la région et ce même avec un nombre réduit de vols ? a mentionné Mme Bérubé.  

Plusieurs questions sont sans réponse présentement de la part d’Air Canada. Mme Bérubé communiquera, avec le ministre Garneau, afin de faire valoir l’importance pour la circonscription, de reprendre les vols avant le début de l’été. Plusieurs enjeux sont à considérer avant de prendre une telle décision cruciale pour une région éloignée, mentionne Sylvie Bérubé, députée fédérale d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou.  

M. Pierre Corbeil, maire de la ville de Val-d’Or, se joint à Mme Bérubé afin de défendre ce dossier. M. Corbeil s’est dit déçu et déplore cette situation. Il aurait espéré que l’entreprise amorce une desserte graduelle et progressive durant la saison estivale. « Nous ne sentons pas beaucoup de considération d’Air Canada » a-t-il mentionné. L’activité économique avec les mines est bien repartie dans la région ce qui amène les citoyens à effectuer des déplacements aériens.

BILAN 21 OCTOBRE 2019 AU 31 MARS 2020

Val-d’Or, le 25 mai 2020 Madame Sylvie Bérubé, députée fédérale d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou a été élue le 21 octobre 2019. C’est avec plaisir et fierté qu’elle vous présente son bilan pour ses six premiers mois.

« J’ai été très émue d’avoir été choisi par les citoyens et je me fais un devoir d’être à la hauteur » a mentionné Mme Bérubé

À la suite de mon assermentation en novembre, les actions se sont succédé une après l’autre : 

  • Financement OBNL et les événements = par de la publicité/visibilité
  • Investissements et publicités dans les médias
  • Soutien pour les dossiers citoyens
  • Soutien pour les dossiers des entreprises
  • Rencontres avec entreprises : Uniboard, CDEVD et la Ville de Val-d’Or
  • Rencontres avec les OBNL : La Piaule, CJEVD et CFPVD
  • Rencontre avec les maires, mairesse, chef et cheffe MRC VO
  • Présence à plusieurs Conférence de presse
  • Présence à différents événements
  • Défense pour les dossiers autochtones
  • Rencontres avec les ministres Affaires autochtones
  • Diverses rencontres au bureau d’Ottawa
  • Soutien auprès des OBNL durant COVID-19
  • Rapatrier citoyens au début du COVID-19
  • Démarches pour ouverture d’un bureau à Chibougamau et Lebel-sur-Quévillon
  • Dossier Résolution Taxes essence auprès des villes de la circonscription
  • Dossier crise ferroviaire
  • Rencontres hebdomadaires avec mon équipe
  • Première rencontre de planification stratégique avec mon équipe
  • Embauches au bureau de Val-d’Or et Ottawa
  • Entrevues avec les médias (présence)
  • Remise de certificats aux personnes aînées dans la circonscription
  • Nommée vice-présidente au comité permanent des affaires autochtones et du Nord
  • Débat (discours) sur les projets de loi touchant les affaires autochtones
  • Dépôt d’un projet de Loi sur la citoyenneté (connaissance suffisante de la langue française au Québec)

Pour un plan de réouverture des bureaux de Service Canada

Val-d’Or, le 19 mai 2020 – À la fin du mois de mars, alors que la crise de la COVID-19 prenait de plus en plus d’ampleur au Québec, le gouvernement fédéral a pris la décision de fermer ses différents bureaux de Service Canada. Pourtant, c’est bel et bien en ces temps difficiles que la population a plus que jamais besoin d’accompagnement afin d’accéder, notamment, à l’aide financière mise en place.

C’est en sens que s’unissent Mme Marie-Hélène Gaudreau, députée de Laurentides–Labelle, Mme Sylvie Bérubé, députée d’Abitibi–Baie-James–Nunavik–Eeyou et M. Sébastien Lemire, député d’Abitibi-Témiscamingue, pour demander un plan de réouverture des bureaux de Service Canada, qui relèvent de la même coordination suprarégionale.

« Quotidiennement, nos équipes reçoivent des appels de citoyens incapables d’obtenir du soutien de Service Canada malgré des jours, voire des semaines passées, à tenter de les joindre par téléphone. Dans un contexte où de nombreux citoyens ne sont pas à l’aise avec l’utilisation d’Internet, ou n’y ont simplement pas accès, il devient essentiel d’assurer un service d’accompagnement personnalisé qui fournit l’aide nécessaire aux personnes qui en ont besoin ».

Les députés croient qu’avec le déconfinement qui débute graduellement dans nos régions, il n’existe plus de justification pour maintenir ces bureaux fermés. Plusieurs commerces rouvrent leurs portes avec des mesures sanitaires strictes afin de limiter la propagation du virus. Ils sont convaincus qu’un organisme gouvernemental peut lui aussi mettre en place ce genre de mesure afin de protéger les fonctionnaires et ainsi venir en aide à nos concitoyens.

Les trois députés bloquistes souhaitent donc un plan de réouverture des bureaux sur leur territoire, de Rouyn-Noranda à Sainte-Agathe-des-Monts, en passant par Val-d’Or et Mont-Laurier. Ottawa doit assurer un service d’accompagnement en personne pour que la population puisse avoir accès à l’aide qu’elle a droit. Également, il devient pertinent de souhaiter la bonification des services qui y sont d’ailleurs offerts, notamment en matière d’immigration, afin d’éviter les longs déplacements vers un bureau de Service Canada dans un grand centre.

Sylvie Bérubé fait le lancement de sa page web sylvieberube.info

Val-d’Or, le 14 mai 2020 Mme Bérubé est fière d’informer la population qu’elle a un nouvel outil afin de communiquer avec son bureau, et ce à tout moment de la journée et de la semaine.  

La page web est constituée de plusieurs aspects tels que : informations sur l’actualité préoccupante, des formulaires simples afin de partager la situation ou le besoin des gens de la circonscription, information sur des sujets plus récurrents, coordonnées des bureaux de Val-d’Or et d’Ottawa et des futurs bureaux de Chibougamau et Lebel-sur-Quévillon, les publications de la page Facebook politique de la députée.  

Cet outil se veut une façon simple, fonctionnelle et conviviale de communiquer avec la députée Sylvie Bérubé. Le but de cette page web est le fonctionnement par formulaire afin que nos citoyens puissent nous contacter en présentant directement leurs besoins et leurs coordonnées. La demande sera transmise à la personne responsable du dossier. Le citoyen trouvera vers le bas de la page à droite, le formulaire général « Demande de service ».   

Mme Bérubé tient à préciser que les citoyens ont toujours le choix de communiquer aussi par téléphone au 819-824-2942 ou par courriel à sylvie.berube@parl.gc.ca. Elle invite donc les citoyens et citoyennes sur sa page web au sylvieberube.info

Enfin, une partie de l’aide demandée par le Bloc Québécois pour les aînés arrive !

Val-d’Or, 13 mai 2020 – Le Bloc Québécois salue l’aide annoncée aujourd’hui pour les aînés.

« Je félicite le gouvernement d’avoir acquiescé à la demande des aînés portée par le Bloc Québécois dans le contexte de la crise actuelle. Nous réclamions une augmentation de leur pouvoir d’achat, notamment pour combler la hausse du panier d’épicerie.  L’annonce d’aujourd’hui répond à ce besoin en leur donnant 100 $ par mois pour une première période de trois mois. La situation est loin d’être facile pour toutes ces personnes aînées qui sont isolées et vulnérables. Il fallait absolument mettre en place une aide pour apaiser leurs inquiétudes et assurer leur sécurité financière », soutient le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet.

Rappelons que la mesure annoncée prévoit que les prestataires de la Sécurité de la vieillesse recevront 300 dollars de plus et que les personnes admissibles au Supplément de revenu garanti (SRG) recevront 200 dollars additionnels pour un total de 500 dollars.

« Le mieux-être des aînés est une priorité pour le Bloc Québécois. Ils étaient les grands oubliés des programmes d’aide. L’annonce d’aujourd’hui soulève tout de même des questions importantes. Pensons à une personne qui pourrait perdre son Supplément de revenu garanti si l’augmentation temporaire de sa pension lui fait dépasser le cap d’admissibilité. La période couverte sera-t-elle allongée comme les autres programmes rétroactifs au 15 mars? Finalement, si la crise perdure, l’aide sera-t-elle bonifiée? Il faudra des réponses rapidement. Nous n’hésiterons pas à poursuivre nos efforts, afin d’améliorer leur qualité de vie à long terme. Comme cette aide est ponctuelle, nous allons poursuivre nos efforts afin que l’aide demandée devienne permanente », conclut Sylvie Bérubé, députée d’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou.

Sylvie Bérubé vous invite à souligner la fête des Patriotes

Val-d’Or, 11 mai 2020, C’est avec fierté que la députée de l’Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou, Sylvie Bérubé, invite la population de la circonscription à célébrer avec elle la Journée nationale des Patriotes, le 18 mai prochain, et ce malgré le confinement dû à la pandémie de la COVID-19.

Nous sommes en période de distanciation, nous pouvons célébrer cette journée importante tout en restant chez soi. « Je souhaite, que les maires de la circonscription hissent le drapeau Patriote devant leur hôtel de ville le 18 mai prochain ». J’invite les citoyens à porter un signe ou un symbole qui représente « Nos Patriotes » ou à décorer vos maisons aux couleurs de la bannière verte, blanche et rouge. Une journée souvenir puisque nous consolidons notre thème « Le Québec se souvient » mentionne Mme Bérubé.

Il faut se souvenir que cette journée vise à souligner l’importance de la lutte des patriotes de 1837-1838 pour la reconnaissance de notre nation, pour la liberté politique et pour l’établissement d’un gouvernement démocratique. Grâce au défunt premier ministre, Bernard Landry, ce jour férié est en 2002 dédié à rendre hommage à ces héros bien Québécois de la 1re moitié du XIXe siècle qui ont été emprisonnés, pendus ou exilés pour leurs idées de liberté.

« Les Patriotes se sont battus jusqu’au péril de leur vie et de leur patrie » a exprimé madame Bérubé. « Souvenons-nous des paroles prononcées par Chevalier de Lorimier peu de temps avant sa pendaison le 15 février 1839 “ Vive la Liberté, vive l’indépendance !” Sur ces mots qui constituent l’histoire, je vous souhaite à tous, une bonne Journée nationale des Patriotes ! », a conclu madame Bérubé.